A quoi correspondent les frais de tenue de compte ?

Publié le : 30 mai 20224 mins de lecture

L’ouverture d’un compte bancaire est une opération indispensable dans le monde professionnel grâce aux possibilités de transactions réalisables avec celui-ci. L’introduction et la généralisation de prélèvements liés aux différents services ont toutefois suscité la frustration des titulaires de comptes suite à l’absence de règlementation sur les tarifs appliqués. Les frais de tenus de compte permettent notamment aux établissements bancaires de compenser plusieurs procédures devant être effectuées afin de garantir une gestion optimale des biens de la clientèle.

Une facturation de prestations

Selon la dénomination de la loi, les frais de tenue de compte correspondent à des paiements reçus par une banque pour contribuer à la gestion du compte d’un client. Elaborée pour répondre à la pression économique impactant la rentabilité et l’accroissement des fraudes bancaires, cette action génère automatiquement un revenu supplémentaire dont les taux d’intérêts varient selon l’organisme. Le montant impliqué couvre en effet l’exécution de divers services rendus, et dont le montant est directement indiqué sur la convention d’ouverture signée dudit compte. Le contractant sera alors informé des prélèvements associés, et qui peuvent d’ailleurs être mensuels ou trimestriels. Il faut également souligner que la définition de frais de tenue de compte ne clarifie pas les services concernés, et ils s’illustrent différemment en fonction de la banque sollicitée. Par exemple, ces derniers peuvent se caractériser par l’émission de chéquier, les virements ou l’envoi de relevé bancaire.

Des frais pour compte actif et inactif

  • Compte actif : les comptes courant recevant des transactions régulières de débit ou de crédit sont directement soumis à des frais de tenue standards où le montant moyen est défini sur la base de critères confidentiels. Cependant, la somme prélevée pour le maintien du compte est fréquemment revue à la hausse, et elle peut devenir onéreuse pour les individus disposant de comptes secondaires annexes.
  • Compte inactif : les frais de tenue de compte prélevés sont plafonnés sur un compte n’ayant pas fait l’objet d’opération sur une période de 12 mois, et ces prélèvements ne doivent pas être confondus avec les frais de compte bancaire inactif.

Diminuer ou échapper aux frais de tenue compte

De nombreux titulaires de comptes bancaires sont en mesures de prévenir l’application de modalités de gestion mandatées, ou réduire la somme prélevée. En outre, les personnes âgées de moins de 26 ans ainsi que celles en difficulté financière bénéficiant d’offres particulières sont automatiquement exonérées de cette taxe. De plus, les frais de tenue de compte peuvent être abaissés pour les clients adoptant des formules de groupe ou numérisant certaines prestations comme la notification de relevé de compte, et la majorité des banques en ligne n’appliquent pas cette pratique.

Plan du site